dictionnaire des expertises

B

  • Bordereau d’adjudication

    Extrait du procès-verbal de vente destiné à l’acheteur, faisant office de facture, et sur lequel figurent les caractéristiques de l’objet (description, époque, état, etc.), ses références au catalogue, le prix marteau et le montant des frais « acheteur ». Une fois le bordereau acquitté après paiement, il est le document qui atteste des conditions de la vente. Il est en cela utile pour la revente ultérieure ou pour l’assurance de l’objet.

     

     

C

  • Catalogue de vente aux enchères publiques

    Chaque vente aux enchères publiques doit donner lieu à une publicité préalable. Le catalogue sur support papier ou par internet est une forme de publicité.

    Le catalogue donne les conditions d’organisation de la vente (lieu, date...) et présente les œuvres et objets qui seront proposés à la vente.

    Le catalogue présente le ou les experts qui interviennent pour la vente ; il donne leurs coordonnées avec, le cas échéant, le nom de la compagnie à laquelle ils appartiennent. Il doit également indiquer le numéro du ou des lots qu’ils ont expertisés.

    Les mentions portées au catalogue sur le fondement des dires de l’expert engagent la responsabilité de ce dernier.

     

  • Catalogue raisonné

    Le catalogue raisonné est un ouvrage dont la finalité est de recenser les œuvres d’un artiste. De ce fait, il a vocation à faire autorité sur le commerce des œuvres de cet artiste et consacre son auteur en tant que spécialiste de l’artiste concerné. Il n’engage pas la responsabilité de son auteur car il n’est que l’expression d’une opinion.

     

     

  • Certificat d’authenticité

    Le certificat d’authenticité est un document rédigé et signé par lequel un expert affirme, sans réserve, qu’une œuvre ou un objet est de la main de l’artiste auquel il est attribué ou qu’il a été produit dans l’ère géographique ou durant la période indiquée ou qu’il a été utilisé pour l’usage qu’on lui prête. Il engage la responsabilité de l’expert.

     

  • Choix de l’expert

    Il est entièrement libre pour l’opérateur de ventes volontaires. Outre les compétences, l’appartenance à une compagnie d’experts est un critère de choix.

    L’expert doit être assuré ; c’est une prescription de la loi pour les ventes aux enchères publiques et une règle partagée par les compagnies d’experts. L’assurance garantit les clients en cas de litige.

    Le choix de l’expert n’est pas neutre : l’opérateur de ventes volontaires se protège en choisissant un expert reconnu dans la matière concernée (peinture ancienne, voitures de collection...).

    Cf. « compagnie d’experts » - « responsabilité » - « solidarité »

     

Pages